Évolutions récentes du droit européen de la consommation : aller à l’aveugle

La semaine dernière, le 20 avril, la CJUE a rendu un arrêt dans l’affaire Occidental – Companhia Portuguesa de Seguros de Vida (C-263/22) interprétant d’autres dispositions des articles 3 à 6 de la directive sur les clauses abusives dans les contrats.

L’affaire concernait un prêt bancaire contracté par un couple portugais, qui avait adhéré à un contrat d’assurance groupe entre la banque et Occidental, une compagnie d’assurance. Occidental devait garantir le remboursement en cas d’incapacité permanente du consommateur. Lorsque le consommateur est devenu frappé d’incapacité permanente, l’assureur a refusé le remboursement, invoquant la nullité du contrat d’assurance en raison d’une déclaration de santé erronée et incomplète du consommateur. Le contrat d’assurance excluait également de la couverture toute incapacité permanente résultant d’une maladie dont les consommateurs souffraient avant la conclusion du contrat. Les consommateurs ont toutefois affirmé n’avoir jamais été informés de cette clause d’exclusion et qu’ils n’avaient pas non plus fourni leur propre questionnaire de santé à l’assureur, car un employé de banque l’avait rempli pour eux.

Le tribunal portugais a eu du mal avec une approche à deux volets de la situation ci-dessus dans la jurisprudence portugaise, reconnaissant ou non l’obligation des assureurs de notifier les conditions de la police aux assurés, et la conformité de la deuxième approche avec l’UCTD.

Possibilité de lire

Les première et deuxième questions sont interprétées comme une enquête sur la portée de l’obligation de créer une possibilité de lire les conditions générales pour les consommateurs. La CJUE rappelle les règles de conformité avec le principe de transparence, y compris la nécessité de fournir des informations pertinentes aux consommateurs avant la conclusion du contrat (paragraphe 27). Il est important de noter que la CJUE attire l’attention sur le fait qu’avec les contrats liés (les consommateurs concluant simultanément des contrats de prêt et d’assurance), les consommateurs « vigilance quant à l’étendue des risques couverts par ce contrat d’assurance‘ ne sera pas la même que lorsqu’ils concluent séparément des contrats de prêt et d’assurance (paragraphe 28). Les consommateurs devront également avoir accès à toutes les clauses d’un contrat avant sa conclusion (paragraphe 29), qu’il s’agisse ou non de clauses contractuelles essentielles (paragraphes 30 et 31), y compris recevoir des informations sur « les spécificités des modalités de couverture des remboursements d’emprunts » en cas d’incapacité permanente de travail (§ 28). Après tout, la transparence signifie être en mesure d’évaluer les conséquences économiques découlant de l’accord conclu.

En résumé, si les consommateurs n’avaient pas Accès aux conditions générales complètes Avant de conclure le contrat, ils pourraient invoquer la protection UCTD contre le commerçant/prestataire de services. En outre, l’attention attirée par la CJUE sur la besoin accru de transparence lors de la conclusion de contrats liés pourrait obliger les fournisseurs de services à réévaluer leurs divulgations dans de telles circonstances.

Conséquences du manque de possibilité de lire les conditions d’assurance sur la couverture d’assurance

Étant donné que les consommateurs n’avaient aucune chance de lire les termes de la couverture d’assurance sur les éventuelles exclusions du champ d’application de la couverture, ce manque de transparence pèserait sur l’évaluation du caractère abusif (paragraphes 40-41). La CJUE décrit ensuite en détail comment le tribunal national doit procéder au test du caractère abusif, c’est-à-dire évaluer la bonne foi et rechercher un déséquilibre significatif dans les droits et obligations des parties au contrat. Il est important de noter que la CJUE tire la conclusion que ‘(…) en ne permettant pas au consommateur concerné de prendre connaissance, préalablement à la conclusion dudit contrat, des informations relatives à ces clauses contractuelles et de toutes les conséquences de la conclusion dudit contrat, le vendeur ou le fournisseur fait courir ce risque résultant d’une éventuelle incapacité permanente, en totalité ou au moins en partie, sur ce consommateur‘ (paragraphe 50). Si, par conséquent, la juridiction nationale devait conclure que les consommateurs n’accepteraient pas ces conditions dans le cadre de négociations individuelles, le vendeur/fournisseur devrait alors être considéré comme n’agissant pas de bonne foi et la condition comme abusive (paragraphe 51). La clause serait alors nulle et non opposable aux consommateurs (paragraphes 52-53). Ce statut juridique des clauses abusives ne pourrait pas être modifié par la législation nationale réglementant la responsabilité civile des assureurs en cas de défaut d’information des assurés (paragraphe 53). Une telle responsabilité civile pourrait être poursuivie séparément par les consommateurs (paragraphe 55).

En résumé, le fait que les consommateurs n’aient pas eu la possibilité de lire la clause n’entraîne pas la nullité automatique de cette clause en vertu du droit de la consommation de l’Union. Cette circonstance pèse cependant assez lourdement sur le critère d’iniquité. Ce n’est que lorsque la clause est déclarée abusive qu’elle doit être considérée comme nulle, avec toutes les conséquences qui en découlent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use of our site with our social media, advertising and analytics partners. View more
Cookies settings
Accept
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
centresaintebarbe.fr Photo de la page Données privées.

Politique de confidentialité:

Exploitation et transmission de vos données privées:

Au cas où vous sollicitez une désactivation de votre password, votre identifiant IP sera enfermée dans l’e-mail de désactivation.

Divulgation de vos datas individuelles:

Tous commentaires des utilisateurs pourront être étudiés au moyen d'un service industrialisé de découverte des textes outrageants.

A propos des cookies:

Au cas où vous envoyez un message sur notre site, vous serez amenés à enregistrer votre nom, e-mail et site dans des cookies. Cela a pour but uniquement dans le but de votre surf convivial pour ne pas être conduit à redonner ces informations au cas où vous déposez un nouveau commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an.Dans les cas où vous vous rendez sur la partie de l'enregistrement, un cookie transitoire va se généré afin de constater si votre browser autorise les cookies. Cela ne concentre pas de datas personnelles et sera supprimé inéluctablement à la fermeture votre browser.Au cas où vous vous connectez, nous activons un certain nombre de cookies dans le but d'enregistrer vos informations de login et vos options d’écran. L'espérance d'existence d’un cookie de login est de quelques jours, celle d’un cookie de navigation est de l'ordre de l'année. Lorsque vous mentionnez « Se souvenir de moi », votre cookie de login sera perpétué pour une durée de moins d'un mois. Dans les cas où vous clôturez votre compte, le cookie de connexion sera radié.En modifiant ou si vous publiez une publication, un cookie supplémentaire sera établi dans votre terminal. Ce cookie ne comprend aucune information privée. Il expose simplement l’ID du post que vous avez décidé de corriger. Il périt au bout de 24 heures.

Données placées à partir d’autres sites:

Les posts de ce site peuvent introduire des informations constituées (par exemple des vidéos, fichiers, papiers…). Le contenu embarqué depuis d’autres sites se compose de manière identique que si l'utilisateur visitait ce site tiers.Ces sites internet ont la possibilité de charger des datas sur vous, appliquer des cookies, télécharger des logiciels de suivis tiers, conserver vos informations avec ces datas saisies si vous détenez un compte connecté sur leur site internet.

Les droits que vous avez sur vos informations:

Lorsque vous détenez un espace personnel ou si vous avez enregistré des commentaires sur le site, vous avez le droit de demander à recevoir un fichier introduisant en globalité les informations individuelles que nous contrôlons à propos de vous, enfermant celles que vous nous avez consenties. Vous avez le droit aussi de solliciter l'effacement des datas personnelles vous concernant. Cette procédure ne concerne pas les informations accumulées à des fins de statistiques, dans le respect du droit ou pour sécurité.

Cela est en conformité à la RGPD.

Données de contenu:

Au cas où vous envoyez des médias sur le site, nous vous suggérons de vous abstenir de le faire des icônes contenant des identifiants EXIF de positionnement GPS. Les gens visitant le site savent prélever des données de détection à partir de ces photographies.

Ecrire des textes sur le site:

Quand vous écrivez un texte sur notre site, les infos insérées dans le formulaire de texte, mais aussi l'identification IP et l’agent utilisateur de votre logiciel de navigation sont collectés pour nous donner la possibilité de déceler des commentaires non autorisés.

Durées de mémorisation de vos datas:

Lorsque vous enregistrez un commentaire, le texte et ses métadonnées sont entreposés pour toujours. Ce processus implique de diagnostiquer et acquiescer mécaniquement les textes consécutifs au lieu de les transmettre dans la file du modérateur.Si les espaces personnels qui s’insèrent sur le site (au cas où), nous accumulons également les informations personnelles communiquées dans leur profil. Tous les comptes ont la possibilité intervenir sur leurs informations privées n'importe quand. Les modérateurs du site savent aussi intervenir sur ces données.

Save settings
Cookies settings